Ça va bien fêter
L’entrée
Derrière l’homme d’affaires loquace se cache un père de famille au cœur tendre, heureux d’avoir retrouvé les siens.
Jouer à la boulette
Avec ses polpettes, Stefano Faita fait rouler un classique de la cuisine italienne jusqu’au Québec.
Servez les polpettes de Stefano avec des feuilles de basilic frais, quelques copeaux de parmesan et un mince filet d’huile d’olive.

Lorsque son producteur québécois de saucisses italiennes a annoncé à Stefano Faita qu’il venait d’acquérir une machine à boulettes, le rêve d’enfance du restaurateur a soudain pris forme.

Alors que ses sauces tomates et pâtes alimentaires garnissent les tablettes de supermarchés depuis plusieurs mois, le seul élément manquant était la fameuse polpette, repas dominical par excellence pour de nombreuses familles italiennes. « C’était un fantasme pour moi », rigole Stefano, qui n’aurait jamais pu s’imaginer pouvoir se procurer des produits à son effigie au commerce.

Stefano se considère un « puriste ». Son inspiration de départ a donc été les boulettes réconfortantes et délicieuses de sa mère, déjà au menu de deux de ses restaurants. Il a développé ses recettes en se fixant l’objectif d’offrir un produit abordable de haute qualité, dont le goût rappellerait les polpette de la mama Elena.

Selon Stefano, la qualité de la boulette repose d’abord sur la viande, qui doit être hachée grossièrement. La polpette doit ensuite cuire directement dans la sauce tomate; il ne faut surtout pas la poêler au préalable sinon elle n’absorbe pas la sauce. Finalement, on doit pouvoir défaire la boulette à l’aide d’une fourchette sans qu’elle ne se défasse en morceaux. Après quelques tentatives à modifier les proportions des ingrédients et les réglages de son équipement, Stefano a enfin trouvé l’ultime recette.

Fabriquées à base de porc du Québec élevé sans hormones, de parmesan biologique, de chapelure sans gluten (faite de farine de riz et de protéine de pois) et d’épices, les polpette de Stefano, certifiées Aliments du Québec, sont offertes en deux versions : la classique et la pesto, à laquelle est ajouté une purée de basilic sans noix. Le choix du porc n’est pas fortuit, car « c’est avec un peu de gras qu’on obtient la texture moelleuse ».

Une bonne boulette se défait à l’aide d’une fourchette, sans toutefois se séparer en petits morceaux. C’est Stefano qui l’a dit.

Et contrairement à la croyance populaire, la polpette ne se déguste pas que dans un spaghat-boulettes. Vous pouvez en faire une entrée des Fêtes, « en la servant sur un croûton de pain nappé de sauce tomate et garni d’une quenelle de ricotta fouettée au zeste de citron ». Vous pouvez aussi la servir en hors-d’œuvre : « Coupez la boulette en deux et faites-en des mini-burgers que vous servirez avec une mayo maison ».

Commander les polpettes de Stefano

Son produit coup de coeur :
À Chacun son Pain

En italien, « fare la scarpetta » est l’acte de recueillir le peu de sauce restante dans son assiette avec un morceau de pain. Stefano, maître de la sauce tomate, raffole de ce rituel. L’art de la scarpetta repose avant tout dans le pain et le restaurateur aime particulièrement le celui de la boulangerie À Chacun Son Pain, « qui, en plus d’être toujours frais, est biologique et fabriqué à Charlevoix de manière artisanale.».

Saucissons Pork Shop

En 2013, Frédéric Daoust et Tommy Gosselin lancent une petite entreprise de saucissons québécois sans agent de remplissage et faits avec de l’épaule de porc d’élevage local certifiée « bien-être animal ». Leurs cinq saucissons sont nommés comme des personnages : Jack le bûcheron costaud (champignons des bois et poivres), Leeroy le pitmaster américain (whisky et sauce BBQ), Saverio l’Italien (vin rouge et herbes), Pepe le Mexicain (piments forts et chipotle) et Lawrence le Montréalais carnivore (épices à steak et aneth).

Calendrier de l’Avent de fromages artisanaux québécois

Créé pour illustrer le travail des artisans fromagers d’ici, ce calendrier de l’Avent pour petits et grands regroupe 15 fromages issus de 9 fromageries des 4 coins du Québec. Cheddar âgé, Tommes et autres pâtes fermes et semi-fermes : la sélection qui compose ce décompte délicieux vous permettra de découvrir vos nouveaux coups de cœur en vue de dresser le plateau parfait. Seul défi : ne pas tricher et ne goûter qu’un seul fromage par jour.

Au Pain Doré

Depuis 1956, l’atelier boulanger fondé par un couple d’expatriés du Pays basque, s’emploie à répandre son savoir-faire artisanal et faire connaître le goût unique du pain français. Quatre générations se sont consacrées à la fabrication de ce pain artisanal (dont des miches rondes, des baguettes, des fougasses, des pains aux fruits et aux noix) à la mie alvéolée et à la croûte croustillante. Les produits se déclinent en deux gammes : Au Pain Doré, la classique et Au Pain Doré Origine, dont tous les pains sont à base de levain.

La p’tite salade de Geneviève Everell

Rendement : 4 portions
Préparation : 10 minutes
Cuisson : –
Temps total : 10 minutes

  • 2 unités Laitue Boston
  • 3 unités Concombres libanais en biseaux
  • 3 unités Radis tranchés minces
  • 45 ml (3 c. à soupe) Canneberges séchées hachées
  • 125 ml (½ tasse) Huile d’olive
  • 60 ml (¼ tasse) Vinaigre de riz
  • 30 ml (2 c. à soupe) Sirop d’érable
  • 1 Gousse d’ail
  • Un filet d’huile de sésame
  • Sel et poivre au goût

Méthode

– Dans un bol, mélanger ensemble tous les ingrédients de la vinaigrette. Réserver.

– Mettre tous les ingrédients de la salade dans un grand bol de service.

– Verser la vinaigrette au goût sur le dessus.

– Servir.

More + Less -
Revenir à l’apéro de Geneviève pour un deuxième verre
L’apéro
Poursuivre avec Ricardo le temps d’un dindon
Le plat